Dans le Monde daté du 15/2, une enquête sur les kamikazes et leur réhabilitation actuelle au Japon. (Elle devrait être sous peu accessible sur le site du journal, lemonde.fr)

"Près de 10 000 jeunes sont morts dans des opérations-suicides en 1944-1945. Ils n'étaient pas tous fanatiques, ni même volontaires. Les Japonais réhabilitent leur mémoire..."

Le journaliste Philippe Pons a visité le musée qui leur est consacré:
"Un millier de photos, en buste, occupent les panneaux de la première salle du Musée de la paix à la mémoire des " pilotes-suicides " de la petite ville de Chiran, au sud de Kyushu, où se trouvait l'une de leurs bases."

" Que signifie patriotisme ? Des millions de morts et la privation de liberté pour des millions d'autres ", écrit Hachiro Sasaki, mort à 22 ans, en avril 1945.
On est loin ici de l'utilisation actuelle du mot kamikaze.


Kamikazes malgré eux
LE MONDE | 14.02.07

© Le Monde.fr