Après le Potter nouveau, le XIII nouveau, voici le beaujolais nouveau...

La planète marketing n'en a-t-elle pas assez de nous enrober les choses avec sa soupe vendeuse, qui bien souvent dénature l'objet vendu?

Pour le Potter nouveau, je n'ai jamais ouvert qu'un de ces 7 (trop) lourds pavés, pour connaître la fin de ce suspens marketing (HP est-il mort?) insupportable. Pas envie de m'enfiler ces milliers de pages pour arriver au même résultat. L'auteure n'est visiblement pas au courant qu'on est dans une époque où on essaye de réduire le gaspillage. JK Rowling, combien de forêts dévastées?
Si ça peut éviter quelques arbres abattus supplémentaires, je peux le dire ici haut et fort, non HP n'est pas mort (avec le risque non négligeable de la parution d'autres aventures du sorcier, c'est une maligne JKR...)

Le XIII nouveau, quant à lui achève l'histoire commencée y a pas mal d'années. Bel effort que de terminer. C'est un peu laborieux de résoudre toutes les questions posées au cours des albums précédents. Ca part d'un bon sentiment, mais le résultat est assez décevant. Logique, à force d'entortiller l'histoire, on arrive pas à quelque chose de fort.

Et pour le beaujolpif, malheureusement au contraire des deux précédents, les gens derrière cette autre création marketing ne savent pas s'arrêter, dommage... Ca aurait de la gueule, non, une campagne intitulée "Le Dernier Beaujolais nouveau est arrivé!"